Radiologie interventionnelle

La radiologie interventionnelle (RI) est l'ensemble des actes d’imagerie médicale permettant le diagnostic et/ou le traitement d'une pathologie.

Ces actes sont réalisés sous contrôle d’une modalité d’imagerie médicale comme la radiologie, l’échographie, le scanner ou l’IRM. 

Il s'agit d'une méthode dite « mini-invasive », permettant au patient un confort optimal et une récupération rapide et un retour précoce à domicile, généralement le jour même ou le lendemain de l'intervention. 

L’Hôpital Européen dispose du plateau technique lourd complet (salle de radiologie vasculaire avec 3DCT, scanner interventionnel dédié, échographe) dans un environnement de bloc opératoire permettant d’effectuer ces actes médicaux dans des conditions optimales de sécurité. 

Pour la majorité des procédures de radiologie interventionnel, vous rencontrerez en consultation spécialisée le radiologue qui s'occupera de vous et un anesthésiste. A cette occasion, vous pourrez poser toutes les questions que vous souhaitez. Dans le cadre de l'urgence, cette consultation pourra ne pas avoir lieu pour ne pas ralentir la prise en charge médicale.  

Ce film élaboré par la Société Française de Radiologie vous permettra de mieux comprendre ce qu’est la Radiologie Interventionnelle.

 

Quels sont les actes pratiqués à l'Hôpital Européen ? 

Technique d’embolisation (Radiologie Interventionnelle Vasculaire) : 

Embolisation artérielle des hémorroïdes (Emborrhoid) :

Traitement mini invasif des hémorroïdes internes hémorragiques symptomatiques. Le traitement se fait en ambulatoire, sans incision de la région anale. Absence de cicatrice, de points de suture, de drains ou de soins locaux, tout le traitement se fait par un petit cathéter de 1.5mm de diamètre introduit dans l'artère fémorale au niveau du pli de l'aine. Le traitement est totalement indolore.

Le traitement consiste à occlure les artères anormalement dilatées responsable d'un hyperdébit sanguin et d'une hyperpression au niveau des hémorroïdes internes

Le patient peut aller normalement aux toilettes juste après l'intervention, il peut reprendre son activité professionnelle dès le lendemain. Il est préférable d’éviter les efforts physiques pendant les 24 à 48 heures qui suivent l’intervention.

Embolisation des artères prostatique :

Traitement mini invasif de l'hypertrophie bénigne de la prostate symptomatique, après échec ou intolérance du traitement médical. Permet de traiter en une seule fois la totalité de la prostate.

Le traitement consiste à injecter des microparticules sphériques calibrées, pour diminuer la vascularisation artérielle au sein de l'hypertrophie de la prostate. Il s'agit d'un traitement conservateur qui laisse la prostate en place, et ne génère pas de troubles de l'éjaculation.

Absence de cicatrice, de points de suture, de drains ou de soins locaux, tout le traitement se fait par un petit cathéter de 1.5mm de diamètre introduit dans l'artère fémorale au niveau du pli de l'aine

Le traitement peut provoquer un syndrome post-embolisation avec inconfort et douleurs pelviennes pendant 2 à 7 jours.

Embolisation de fibrome utérin :

Traitement mini invasif des fibromes utérins symptomatiques, après échec du traitement médical, en alternative au traitement chirurgical (hystérectomie ou myomectomie). Permet de traiter en une seule fois la totalité de l'utérus. Il s'agit d'un traitement conservateur qui laisse utérus en place et ne génèrent pas de cicatrice interne. Amélioration rapide de la symptomatologie hémorragique. Amélioration progressive des symptômes de compression pelvienne.

Le traitement consiste à dévasculariser les fibromes utérins par injection dans les artères utérines de microparticules sphériques calibrées visant à occlure la vascularisation des fibromes.

Absence de cicatrice, de points de suture, de drains ou de soins locaux, tout le traitement se fait par un petit cathéter de 1.5mm de diamètre introduit dans l'artère fémorale au niveau du pli de l'aine

Le traitement provoque un syndrome post embolisation (douleurs, fatigue et contractions utérines) qui nécessitent d'être perfusé pendant 24 à 48 heures pour un traitement antalgique spécifique.

La patiente peut reprendre ses activités habituelles dans un délai de 7 à 14 jours en moyenne.

Embolisation de varicocèle testiculaire :

Traitement mini invasif des varices scrotales et testiculaires, responsables de douleurs d'infertilité. Absence de cicatrice, de points ou de drains ou de soins locaux, ou de sondage vésical, tout se fait par un petit cathéter de 1.5mm de diamètre introduit dans la veine fémorale au niveau du pli de l'aine.

Le traitement est indolore. Le patient peut reprendre son activité normale dès le lendemain de l'intervention. Il est préférable d’éviter les efforts physiques pendant les 24 à 48 heures qui suivent l’intervention.

Embolisation des varices pelviennes :

Traitement mini invasif des varices pelviennes, responsables du syndrome de congestion pelvienne (douleurs et pesanteur, irradiant parfois membres inférieurs, parfois responsables de varices des membres inférieurs). Absence de cicatrice, de points ou de drains ou de soins locaux, ou de sondage vésical, tout se fait par un petit cathéter de 1.5mm de diamètre introduit dans la veine fémorale au niveau du pli de l'aine.

Le traitement est indolore. La patiente peut reprendre son activité normale dès le lendemain de l'intervention. Il est préférable d’éviter les efforts physiques pendant les 24 à 48 heures qui suivent l’intervention.

Chimio-embolisation de tumeurs du foie

Embolisation portale avant chirurgie du foie

Embolisation des hémorragies digestives

Angioplastie des fistules de dialyse 

 

Technique de Radiologie Interventionnelle Percutanée:

Biopsie du foie ou de tumeur hépatique :réalisée au bloc opératoire, sous anesthésie générale ou sédation, sous guidage échographie ou scanner. Généralement réalisée en ambulatoire avec 6h de surveillance.

Biopsie du rein ou de tumeur rénale : réalisée au bloc opératoire, sous anesthésie locale ou sédation, sous guidage échographie ou scanner. Généralement réalisée en ambulatoire avec 4h de surveillance.

Biopsie d’un nodule pulmonaire : réalisée au bloc opératoire, sous anesthésie générale ou sédation, sous guidage scanner. Une nuit de surveillance en hospitalisation est nécessaire.

Biopsie ciblée de la prostate.

Biopsie d’une anomalie osseuse, biopsie discovertébrale (pour suspicion d'infection ou de tumeur).

Microbiopsie d’une image mammaire, macrobiopsie mammaire Mammotome (Cf page mammographie).

Cytoponction thyroïdienne, parotidienne ou ganglionnaire (Cf page spécifique).

Gastrostomie percutanée radiologique.

Voies veineuses : PICC line et Midline.

Biopsie endobiliaire.

Pose de drain biliaire et d’endoprothèse biliaire.

Pose de néphrostomie et d’endoprothèse urétérale (sonde "simple J ou double J").

Evacuation et sclérose de kystes rénaux ou biliaires.

Evacuation sclérose de lymphocèles.

Drainage d’abcès ou de collection.

Technique d’oncologie Interventionnelle : Destruction tumorale percutanée :

Destruction de tumeur du rein par radiofréquence ou cryo-ablation : réalisée au bloc opératoire, sous anesthésie générale ou sédation, sous guidage  scanner. 1 nuit de surveillance en hospitalisation est généralement nécessaire.

Destruction de tumeur du foie par radiofréquence ou micro-ondes : réalisée au bloc opératoire, sous anesthésie générale ou sédation, sous guidage  scanner. 1 nuit de surveillance en hospitalisation est généralement nécessaire.

Destruction de nodule du poumon par radiofréquence : réalisée au bloc opératoire, sous anesthésie générale ou sédation, sous guidage  scanner. 1 nuit de surveillance en hospitalisation est généralement nécessaire

Thermo-ablation d’ostéome ostéoïde par radiofréquence.

Destruction de tumeur osseuse ou de parties molles par radiofréquence ou cryo-ablation.

 

Technique d'Algo Radiologie :

Infiltration rachidienne et péri-rachidienne, sous guidage radiologique ou scanner.

Infiltration articulaire et péri-articulaire, sous guidage radiologique, échographique ou scanner (incluant les viscosupplémentations).

Cimentoplastie vertébrale (=vertébroplastie) et cimentoplastie du sacrum (=sacroplastie), réalisée au bloc opératoire, sous anesthésie locale ou sédation, sous guidage scanner.

 
Fichier attachéTaille
PDF icon brochure_scanner_interventionnel.pdf4.16 Mo