Les soins de support

Dans les suites du traitement de votre cancer, les recommandations internationales préconisent, à ce jour, en appoint des traitements classiques de chirurgie, chimiothérapie, radiothérapie, la pratique d’une activité physique régulière et relativement intensive, permanente. Pour vous permettre de suivre ces recommandations et favoriser votre prise en charge, l’Hôpital Européen Marseille a mis en place à votre intention un programme d’Activité Physique Adaptée appelé : KAPA.

Vous serez individuellement coaché(e) par un professionnel d’APA (Activité Physique Adaptée), diplômé et formé à l’Education Thérapeutique du Patient. Votre âge, niveau de condition physique, vos besoins et vos attentes seront pris en compte pour vous proposer un programme personnalisé. Tout cela dans une atmosphère décontractée et conviviale, qui respecte votre sécurité.

L'ACTIVITE PHYSIQUE ADAPTEE (APA)

L’APA est tout mouvement corporel qui produit une augmentation marquée de la dépense énergétique par rapport à la dépense de repos des personnes qui, en raison de leur état physique, mental, ou social, ne peuvent pratiquer une activité physique dans des conditions habituelles.

OBJECTIFS ET BIENFAITS

  • Diminuer le risque de récidive en devenant acteur de sa propre santé (pour le cancer du sein, du côlon et de la prostate).
  • Améliorer la qualité de vie :
      • Diminuer le stress ;
      • Diminuer la douleur ;
      • Diminuer la fatigue ;
      • Diminuer l’épuisement ;
      • Diminuer l’anxiété.
  • Lutter contre les effets secondaires des traitements que continuent à éprouver les bénéficiaires.
  • Reprendre confiance en soi, positiver son image et créer des liens sociaux.
  • Récupérer les capacités physiques et le bien être mental.
  • Maintenir et développer la fonctionnalité articulaire, musculaire et cardiovasculaire.

PUBLIC CONCERNE

Le programme KAPA s’adresse aux personnes suivies à l’Hôpital Européen pour un cancer.

MODALITE

1. BILAN PHYSIQUE INDIVIDUEL
Ce bilan est assuré par un professionnel en Activité Physique Adaptée de l’Association Siel Bleu. Il est d’une durée d’une heure.

Le but de ce bilan personnalisé est :

  • D’évaluer la condition physique et le niveau de sédentarité.
  • De déterminer les freins à la pratique physique et les besoins.
  • De créer de la motivation et une prise de conscience sur les bienfaits d’une activité physique.

A l’issue de ce bilan physique, la personne reçoit un carnet de suivi avec des préconisations pour une activité physique adaptée spécifiquement à ses besoins.

2. UN CERTIFICAT MÉDICAL
Ce certificat est nécessaire pour vous inscrire dans le programme. Il vous sera délivré lors d’une consultation avec votre oncologue.

3. COURS COLLECTIF D’APA

  • Durée du programme KAPA : 12 semaines
  • Durée de la séance : 60 minutes
  • Fréquence : 1 séance par semaine
  • Effectif : 10 personnes maximum par groupe
  • Lieu : Espace Ethique de l’Hôpital Européen Marseille, situé au Rez-De-Chaussée.

FINANCEMENT

Ce programme reçoit le financement de différents organismes :

  • L’ARS (Agence Régionale de Santé)
  • La Fondation Siel Bleu
  • La Ville de Marseille

CONTACT

Anne MICHELsoinsdesupport@hopital-europeen.fr | 04 13 427 799 et tapez 1

QUELQUE DONNEES SCIENTIFIQUES ET RECOMMANDATIONS

La pratique d’une Activité Physique (AP) permet une réduction d’environ 30% du niveau de fatigue (comparativement à l’absence d’AP) quel que soit le stade (localisé ou métastatique) (Duijts, 2011).

L’activité physique pratiquée après cancer localisé du sein est statistiquement associée à un bénéfice en survie et une diminution du risque de décès de 50% (Holmes, 2005; Pierce 2007; Holick, 2008; Irwin, 2011; Ibrahim 2011).

Avoir une alimentation équilibrée (plus de 5 fruits et légumes par jour), couplée à une activité physique d’au moins 30 minutes de marche soutenue par jour (6 jours par semaine), réduit de près de 50% les risques de rechute du cancer du sein (Etude Whel - Pierce JCO, 2007).

L‘activité physique pratiquée après un cancer localisé du colon est statistiquement associée à un bénéfice en survie mais pour une activité physique plus intense que pour le cancer du sein (Meyerhardt, 2006; Haydon, 2006; Meyerhardt, 2009).

L’étude exposée par Christine FRIEDENREICH a prouvé l’effet bénéfique de la pratique d’activité physique pour les personnes qui ont suivi des soins de type oncologique. Elle préconise la pratique d’une activité physique d’intensité modérée à intense : ce qui correspond à trois séances hebdomadaires de 50 minutes, maintenant la fréquence cardiaque entre 65 et 85 % de la fréquence cardiaque maximale.

L’OMS recommande au moins 30 min d’activité physique modérée 5j par semaine pour réduire d’environ 25% le risque de développer un cancer du sein et du colon (février 2011).