Ramadan et Covid-19

Le 23/05/2020

Concilier les pratiques du ramadan et les mesures sanitaires visant à limiter la transmission du covid-19

Pendant la durée du confinement, tout rassemblement est annulé. Cette interdiction concerne également les évènements sociaux et religieux qui marquent le mois sacré du Ramadan (prières et repas collectifs).

Jeûner en période d’épidémie

  • Aucune étude sur le jeûne et le risque d'infection par COVID-19 n'a été réalisée. Les personnes en bonne santé devraient pouvoir jeûner pendant ce Ramadan.
  • Les patients COVID-19 doivent envisager de ne pas jeûner, suivant les dérogations prévues par la religion, en consultation avec leurs médecins.

Garder une bonne santé durant le Ramadan

  • Avoir une alimentation saine (produits frais et aliments non transformés) et une hydratation adaptée (boire beaucoup d’eau) sont indispensables pendant le mois du Ramadan.
  • Eviter de consommer du tabac
  • Entretenir les liens avec la famille, les amis et les personnes âgées avec de outils de communication numérique (téléphone, smartphone, tablette …) aide à préserver une bonne santé mentale.

Recommandations sur la distanciation physique

  • Pratiquer la distanciation physique en maintenant une distance d'au moins 1 mètre entre les personnes en tout temps.
  • Utiliser des salutations qui évitent le contact physique, comme faire signe de la main, hocher la tête ou placer la main sur le cœur.
  • Éviter les lieux de rassemblement tels que les marchés et les magasins.
  • Tenir compte des mesures de distanciation physique entre les donneurs et les bénéficiaires lorsque l’on pratique la sadaqat et la zakah (charité rituelle).

Recommandations pour les groupes à haut risque

  • Les personnes qui ne se sentent pas bien ou qui présentent des symptômes de COVID-19 (fièvre, toux sèche, fatigue, congestion ou écoulement nasal, maux de gorge, diarrhée) doivent éviter d'assister aux événements religieux collectifs (repas de l’iftar et du suhour, prières collectives du tarawiha et du qiyam, …).
  • Les personnes âgées et toute personne souffrant d'une maladie préexistante (telle qu'une maladie cardiovasculaire, diabète, maladie respiratoire chronique et cancer) sont considérées comme vulnérables au COVID-19 et doivent éviter d’assister aux événements religieux collectifs (repas de l’iftar et du suhour, prières collectives du tarawiha et du qiyam, …).

Mesures supplémentaires d’hygiène pendant la prière

  • Se laver les mains avec de l’eau et du savon lors des ablutions rituelles (wudu), et prévoir également un désinfectant pour les mains à base d'alcool (au moins 70 % d'alcool).
  • Utiliser de préférence des tapis de prière personnels, ne pas le partager avec d’autres personnes.

Si les dispositions nationales encadrant le dé-confinement n’interdiront pas les évènements religieux collectifs après le 11 mai, des mesures d’atténuation pour les rassemblements physiques seront pourtant envisageables.

Lieux à privilégier pour les repas et les prières communes

  • Tenir l'événement à l'extérieur si possible ; sinon, veiller à ce que le lieu intérieur soit suffisamment ventilé.
  • Réduire au maximum la durée de l'événement.
  • Préférer la tenue de petits services avec peu de participants aux grands rassemblements.
  • Respecter la distance physique pendant les prières et les repas collectifs, en créant et en attribuant des places fixes pour les participants.

 


Télécharger le flyer d'information en : 

 

Samedi, 23 Mai, 2020