Journées Européennes du Patrimoine 2020

Le 19/09/2020

L’Hôpital Européen, issu de la fusion des hôpitaux Ambroise Paré et Paul Desbief, est riche d’une histoire de près de deux siècles marquées d’hommes et de femmes œuvrant au service de la santé des patients, notamment les plus fragiles.

A l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, nous vous proposons de (re)découvrir une partie des figures emblématiques de notre établissement.

RDV le samedi 19 et dimanche 20 septembre 2020 sur notre page Facebook (Hôpital Européen – Marseille) en cliquant ici


Madame Favier, fondatrice de l’Infirmerie Protestante

Au XIXème siècle, l’accès aux soins dans les hôpitaux publics de Marseille est inégal pour les différentes communautés religieuses. Madame Favier, soucieuse de ce contexte, installe chez elle 1 lit, puis 4 pour accueillir des protestantes malades.  Un an plus tard, l’Infirmerie Protestante ouvrira ses portes.

Croix Huguenote


Les 8 premiers bienfaiteurs de l’Infirmerie Protestante

  • Théophile Imer
  • Frantz-Mayor de Montricher
  • Jean de Castelmur
  • Victor Henri Leenhardt
  • Marc Fraissinet
  • Philippe Meadows Taylor
  • Abraham Auguste Roulet
  • Mademoiselle Sophie Claire du Pasquier

Ces derniers offriront un terrain à l’Infirmerie Protestante pour construire un hospice destiné aux protestants pauvres et aux malades.

8 premiers bienfaiteurs


Docteur Arthur Fallot, médecin exerçant à l’Infirmerie Protestante

Il est réputé pour avoir décrit de manière détaillée deux types de cardiopathies congénitales cyanogènes qui portent aujourd'hui son nom : la trilogie et la tétralogie de Fallot.

Il a également été professeur d'hygiène et de médecine légale à Marseille.

Dr Fallot


Docteur Félix Sesquès, médecin exerçant à l’Infirmerie Protestante

Il succède le Docteur Arthur Fallot et recevra la médaille d’argent des épidémies qui est une ancienne médaille française créée en 1885 pour récompenser les personnes s’étant distinguées lors d’une période d'épidémie.

médailles épidémies


Paul Marie Joseph Desbief, fondateur de l’hôpital Paul Desbief

Lorsque le premier conflit mondial éclate en 1914, Paul Desbief, alors Administrateur de la Croix Rouge Française fonde un hôpital bénévole pour secourir les soldats blessés. Il bénéficiera du soutien de notables Marseillais.

A la fin de la guerre, l’hôpital se vide de soldats blessés mais continue d’accueillir les marins, les dockers et la population Marseillaise grâce au dévouement des infirmières. Paul Desbief, avec le concours des Raffineries de Sucre Saint Louis et de la Société Immobilière de Marseille contribue à l’acquisition des locaux transformés en hôpital civil qui sera rebaptisé de son nom à sa mort en 1922.

Paul Desbief


Docteur Girbal, médecin exerçant à l’Infirmerie Protestante

L’activité de l’Infirmerie Protestante est de plus en plus orientée vers la chirurgie, le Docteur Girbal demande alors qu’elle soit renommée « hôpital Ambroise Paré ».

----------

INFO + : Ambroise Paré, chirurgien protestant et anatomiste français, est considéré comme le père de la chirurgie moderne et l’un des précurseurs de la science expérimentale.  C’était un humaniste soucieux de ses patients quelque soient leurs origines ou rang social. Ses valeurs l’ont poussé à inventer de nouveaux procédés médicaux, améliorer des procédés existants et inventer de nouveaux instruments.

Il est connu pour avoir été médecin des Rois de France : Henri II,  François II, Charles IV et Henri III.

Panneau Ambroise Paré


Madeleine et Jean Cordesse, parents de la famille ambroisienne

Madeleine et Jean Cordesse sont très impliqués dans la structure et y consacrent bénévolement beaucoup de temps.

Jean Cordesse prend à titre personnel des risques importants en cautionnant les emprunts de l’hôpital sur ses biens personnels.

La bienveillance de Madeleine envers le personnel est appréciée de tous.

Madeleine et Jean ont insufflé à l’hôpital Ambroise Paré un supplément d’âme encore perceptible aujourd’hui.

C’est leur fils Jean Pascal Cordesse qui leur succèdera en 1973.

Madeleine et Jean Cordesse


Philippe Girard, notaire marseillais et Président de la Fondation Ambroise Paré depuis 1988

Il a été honoré en 2004 par le Gardes des Sceaux qui lui a remis les insignes d’Officier de l’Ordre National du Mérite. Il a reçu la légion d’honneur au grade d’officier en 2011. Très engagé dans la vie associative Marseillaise, il est aussi Président de l’œuvre hospitalière Saint Jean de Dieu, qui accueille les plus démunis.

----------

INFO + : L'Hôpital Européen est géré par la Fondation Ambroise Paré, reconnue d'utilité publique le 6 mars 1875.

La fondation est apte à recevoir les dons et peut ainsi mener à bien différentes actions grâce à la générosité de ses bienfaiteurs : projets de recherche clinique, d’innovation et humanitaires.

Philippe Girard


Exposition permanente - l’Hôpital Européen raconte son histoire !

Les premiers éléments ont été posés cette semaine, les suivantes arriveront dans les jours à venir…  Nous ne manquerons pas de vous faire découvrir le résultat final !

En attendant, retrouvez l'intégralité de notre histoire en cliquant ici.

Histoire HEM

 

Samedi, 19 Septembre, 2020