Histoire

Les établissements fondateurs de l'Hopital Européen

Les hôpitaux Ambroise Paré et Paul Desbief sont les instigateurs du projet.

La fondation hôpital Ambroise Paré est née en 1839 de la volonté de Mme FAVIER qui décida de secourir les femmes malades et démunies.

C’est rue d’Alger, dans une modeste maison et sous la responsabilité bienveillante d’un Comité des Dames que fut inauguré un Asile pour les malades protestants pauvres. Mais rapidement, les locaux de la rue d’Alger ses ont révélés insuffisants en termes d’accueil. C’est en 1846 que des Amis de l’œuvre offrirent un terrain dans la rue du Platane (aujourd’hui nommée rue d’Eylau) sur lequel fut posée, au N°1, la première pierre de l’actuel hôpital Ambroise Paré. L’infirmerie protestante de Marseille a dès lors fonctionné sans discontinuer, en partie grâce aux dons et legs dont elle a bénéficié. Etablissement de santé non lucratif, la Fondation Hôpital Ambroise PARE a été reconnue d’utilité publique en 1875. Depuis lors, sa mission a été d’offrir à la population desservie une gamme complète de soins avec une exigence constante de qualité. La direction de l'établissement et son conseil d'administration se sont rapproché de l'Hôpital Paul Desbief depuis 2004 pour travailler ensemble à la réalisation d'un nouvel hôpital pour la ville, L'Hôpital Européen 

 

L'hôpital Paul Desbief est né au moment de la déclaration de la guerre de 1914. Le Président de la Société des Raffineries de Sucres Saint-Louis, Monsieur Paul DESBIEF vint offrir son concours au Président Général de la Croix Rouge Française pour créer un batiment capable d'accueillir les victimes des combats. Avec l’accord de la Société Immobilière Marseillaise, ils transformèrent la grande école de garçons de la rue d’Hozier, en hôpital auxiliaire. Cet hôpital accueillit alors les victimes des combats, les marins blessés ou patients et devint rapidement un hôpital maritime.

A la fin de la guerre en 1918, Monsieur Paul DESBIEF demanda aux infirmières de poursuivre leurs actes de dévouement et un nouvel hôpital ouvrit ses portes en 1920 qui s’appela l’Hôpital Saint-Louis.

Dès lors, de nombreux travaux furent effectués (salle d’opération, salle de radiologie), un dispensaire de service infantile fut instauré. Au terme de statuts déposés à la Préfecture des Bouches-du-Rhône en janvier 1920, l’hôpital devint une association privée à but non lucratif régie par la loi du 1er juillet 1901. En 1922, le Conseil d’Administration rendit un dernier hommage à celui qui fût l’instigateur de cette fondation et l’hôpital Saint-Louis prit le nom de PAUL DESBIEF.

Depuis le renouvellement de notre Conseil d’Administration en juillet 2004 avec la nomination d’un président commun, l’établissement travaille en partenariat avec l’Hôpital Ambroise Paré. C'est de ce rapprochement qu'est né le projet du nouvel hôpital Euroméditerranée Ambroise Paré - Desbief.

 

Pourquoi créer l'Hopital Européen ?

L’emplacement de l’hôpital au 6 rue Désirée Clary dans le 3ème arrondissement de la ville a été motivé par le constat du déséquilibre de l’offre sanitaire entre le nord et le sud de Marseille, le développement du nouveau quartier Euroméditerranée et l’accessibilité du lieu.

Projet écrit et porté durant 3 ans par la direction, l’ensemble du personnel et le corps médical de 2005 à 2008, validé par l’Agence Régionale de Santé et soutenu par le ministère de la santé, le chantier du « nouvel hôpital » a démarré le 17 février 2009.

Etablissement de santé à but non lucratif, l’Hôpital Européen Marseille appartient à la Fondation Ambroise Paré, reconnue d’utilité publique depuis 1875.

Sa mission est d’offrir une gamme complète de soins avec une exigence constante de qualité.

Dans cette mission, la Fondation est soutenue par ses 1000 salariés, 300 médecins libéraux, un plateau technique de haut niveau et des conditions d’hébergement de grande qualité.