Centre des vertiges

Le centre des vertiges, situé au module C2, est dédié à la prise en charge des personnes souffrant de trouble de l'équilibre et de vertiges.

Le vertige est une sensation erronée de mouvement alors que le corps est immobile. La prise en charge des patients vertigineux est donc globale : soulager le patient et connaître rapidement la cause de ce vertige car celle-ci peut être bénigne mais peut demander dans certains cas une prise en charge rapide et adaptée. Le centre des vertiges accueille également les patients souffrant de nombreux troubles tels que : Sensation d'ébriété, Sensation de flotter, Gêne dans la foule dit « agoraphobie », Impossibilité de conduire sur autoroute, Mal de mer, mal des transports…

Le centre des vertiges est compétent dans la prise en charge des patients souffrant de la maladie de Ménière, de la maladie des cristaux, des migraines dites vestibulaires, des névrites vestibulaires, des labyrinthites ou inflammation de l'oreille interne… Une consultation spécialisée dans les vertiges et les troubles de l’équilibre est assurée par le Dr Maya ELZIÈRE.

Pour prendre un rendez-vous, contactez le 04 13 428 348 (entre 13h et 18h, tous les jours sauf le mercredi) ou envoyez un mail à drelziere@mesvertiges.com

Pour télécharger la brochure du centre des vertiges, cliquez ici.

Les examens pratiqués au sein de centre des vertiges.

1| ANALYSE DE L’ORGANE DE L’AUDITION

L’AUDIOMÉTRIE

Ce test permet d’analyser le seuil de perception auditive du patient. Cet examen est réalisé de préférence dans une cabine insonorisée. Le médecin envoie au patient des sons de différentes fréquences et de différentes intensités. Le patient devra dire s’il les entend ou non. Afin de compléter cet examen, une audiométrie vocale (répétition de mots) pourra également être réalisée.

LES POTENTIELS EVOQUÉS AUDITIFS (PEA)

L’étude des potentiels évoqués auditifs permet d’enregistrer l’activité électrique des voies nerveuses auditives de l’oreille jusqu’au cerveau. Le patient est allongé, muni d’un casque et d’électrodes disposées derrière les oreilles. Chaque oreille est explorée séparément. Cet examen peut durer de nombreuses minutes. Il est nécessaire d’être le plus calme et le plus détendu possible. (Cf. photo 1)

LES OTOÉMISSIONS ACOUSTIQUES (OEA)

Les otoémissions acoustiques sont des sons de faibles intensités générés par des cellules de l’oreille interne. Les mesurer permet de dépister des surdités. Habituellement utilisé dans le dépistage néonatal, il peut aussi prendre sa place dans l’évaluation de possibles ototoxicités et/ou de traumatisme sonore. Les otoémissions acoustiques sont mesurées grâce à une sonde ultra-sensible placée dans le conduit auditif externe.

 

2| ANALYSE DE L’ORGANE DE L‘ÉQUILIBRE

LA VIDÉONYSTAGMOGRAPHIE (VNG)

Ce test permet, entre autres, de tracer les mouvements oculaires dans le but d’analyser les réactions de l’oreille interne grâce à des stimuli. Cet examen est composé de plusieurs épreuves dont les épreuves caloriques qui permettent d’évaluer le fonctionnement d’une partie de l’organe de l’équilibre grâce à de l’air chaud ou de l’air froid envoyé dans les conduits auditifs. Cet examen, plutôt long, se passe essentiellement dans l’obscurité et va être à l’origine de sensations vertigineuses pendant quelques secondes. (Cf. photo 2)

LE VIDEO HEAD IMPULSE TEST (VHIT)

Ce test permet d’évaluer la fonction de chaque canal semi-circulaire à hautes fréquences. Des petites impulsions de la tête sont données au patient tandis qu’il a pour consigne de fixer une cible située en face de lui. Le patient est doté d’un masque qui permet de mesurer la vitesse de la tête et du mouvement de l’oeil.

LES POTENTIELS EVOQUÉS OTOLITHIQUES SACCULAIRES ET UTRICULAIRES (PEO)

Ce test repose sur le fait qu’une partie de l’organe de l’équilibre réagit aux stimulations sonores. Un son de forte intensité va stimuler le saccule et/ou l’utricule de l’oreille testée.Des éléctrodes placées au niveau du cou et/ou des yeux vont permettre d’enregistrer les modifications de contractions musculaires générées par la stimulation du saccule et/ou utricule.

LA VERTICALE VISUELLE SUBJECTIVE (VVS)

Ce test étudie la perception de la verticalité du patient. Il nous informe sur le fonctionnement de l’utricule. Lors de ce test, il est demandé au patient de verticaliser une barre lumineuse initialement inclinée et cela dans le noir sans aucun repère visuel. (Cf. photo 3)

LA POSTUROGRAPHIE

Ce test refléte les capacités de l’équilibre d’une personne et représente une photographie de la posture du patient à un instant T. Il permet d’évaluer les capacités de chacun à se stabiliser et les stratégies d’équilibration utilisées par le patient. Ce test est souvent pratiqué avant / après des séances de rééducation de l’équilibre.

LE FAUTEUIL ROTATOIRE DYNAMIQUE DIT «FAUTEUIL TRV»

Le fauteuil TRV, mécanique et non automatique, permet d’optimiser l’examen du patient vertigineux en le mobilisant dans différents plans de l’espace et en examinant en parallèle les yeux, dans le but de visualiser d’éventuels anomalies.Des manoeuvres libératoires au fauteuil TRV ne seront réalisées que dans certains cas et qu’après avoir bien expliqué au patient le but de ces dernières. (Cf. photo 4)

L’ÉVALUATION DU DÉPHASAGE DES OTOÉMISSIONS ACOUSTIQUES

Le passage de la position assise à la position couchée entraîne une modification de pression des liquides présents dans l’oreille interne. Ce test permet de détecter des anomalies de pression des liquides de l’oreille interne (anomalies retrouvées dans certaines maladies de l’oreille interne).Un capteur est mis en place dans le conduit auditif externe du patient afin de reccueillir des sons de très faibles intensités. Il sera demandé au patient de s’allonger et de se relever successivement.

Médecins: